Porto Watch

Nathalie PROUMEN

Nathalie Proumen

Sculptures figuratives terre cuite et bronze

Née en 1969 à Limoges, Nathalie Proumen va passer toute son enfance sur les bords de la Vienne à jouer au garçon manqué et à rêver d’horizons lointains, de peinture et de dessins. Son père, meilleur ouvrier de France, lui insuffle l’amour du détail et la méticulosité dans la réalisation d’une œuvre. Pour elle, il n'existe qu'un seul chemin, celui de l’école des Beaux-Arts. Malheureusement, le destin la propulse vers des études de commerce international.

Mais la réalité se nourrit parfois de la force des rêves.

En 1993 elle quitte, sans regret, son Limousin natal pour s’installer à Toulouse. Sur les rives de la Garonne, tout lui semble réalisable.

Véritable autodidacte, elle ne peut s’empêcher durant quelques mois de hanter les cours du soir des Beaux-arts. Forte de cette expérience, elle retourne dans la solitude de son atelier de la banlieue toulousaine où elle se consacre à la sculpture et au dessin et se dévoile à travers différents styles et techniques. Ses maîtres à penser : Camille Claudel, Ousmane Sow, Lucian Freud, Georgia O’Keeffe, Louise Bourgeois et bien d’autres.

En 2009, elle change radicalement d’orientation professionnelle en quittant le monde de la banque d’affaires internationales pour se diriger vers une autre de ses passions : le magnétisme. C’est alors que tout prend sens et résonnance entre le travail de ses mains et l’aide à son prochain. Ses passions se nourrissent l’une l’autre.

Fascinée par les vies primitives d’Afrique noire, d’Amazonie ou d’Asie, ses sculptures figuratives en terre cuite et en bronze sont autant de regards posés sur la vie, autant d’instants capturés puis affranchis, autant de souffles interrompus qui donnent à ses œuvres la subtile et puissante vibration de la vie. Cet amour de l’humain, se retrouve également dans les portraits qu’elle fait de ses contemporains où chaque trait incisif, chaque note de couleur, ouvre le chemin d’une beauté insoupçonnée.