Lecture d'une approche innovante dense et documentée. Belle découverte pendant la crise du coronavirus qui fait réfléchir sur la vulnérabilité du modèle de nos sociétés, l’urgence alimentaire et son autonomie, avec ses circuits courts... La remise en cause de la compétition à tout prix, par une approche plus complexe et qui remet au premier plan la coopération dans le monde vivant, et aussi chez l'homme. Une synthèse sur le sujet qui démontre que nous sommes interdépendants et que les comportements violents, égoïstes ne rapportent rien à court terme et sont néfastes dans la durée ...

C’est un essai qui entend résumer les travaux scientifiques concernant l’éthologie, l’anthropologie en passant par l’économie, la psychologie et les neurosciences. Celles-ci ont conforté l’idée, très ancrée dans la pensée occidentale, selon laquelle c’est la compétition entre les espèces qui est la matrice de l’évolution...Cependant l’entraide est partout et nous, humains, sommes bel et bien des êtres aspirant à la convivialité plus qu’à la compétition.

Une phrase du livre :

« Les relations d’entraide impliquant de la confiance ont tendance à améliorer le sentiment de bien-être, ce qui en retour favorise l’augmentation des niveaux de confiance, et donc d’entraide. »

Ce n'est que le début d'un changement, d'un mode de vie. Revenons aux valeurs essentielles. !